Fortnite by Cad

audio

Puisque nous avons eu la chance de mettre la main sur Fortnite en avant première, j’ai mis les bouchées doubles pour vous rédiger un test dès sa sortie ! Ce test n’a pas pu être fait avec toute l’équipe en raison des vacances, mais j’ai pris le temps de tester en profondeur pour avoir un avis poussé.

C’est donc ce jeu qui inaugurera notre nouvelle notation plus axée « accessibilité ».

 Editeur Epic Games
 Développeur Epic Games
 Type Action / Gestion
 Date de sortie 25 Juillet 2017
 Classification 12 ans et plus

Comment définir Fortnite, la dernière sortie d’Epic Games, studio à qui on doit déjà de belles choses comme les Unreal et autres Gears of War 1 à 3 ? 

Le but est de construire, de développer et de protéger une base pour lutter contre un mystérieux orage qui fait apparaître des zombis partout dans le monde autour de vous. Pour ce faire, vous allez devoir partir en expédition pour retrouver des survivants, du matériel et organiser tout ça pour rendre votre base toujours plus efficace et puissante pour repousser le nuage comme vous pouvez le voir ci-dessous.

  

Notez déjà que c’est un jeu qui se joue exclusivement en ligne. Une bonne connexion et un accès en ligne pour les consoles (Xbox Live ou PSN) est indispensable.

Ceci étant dit, le jeu mélange plusieurs styles.

Vous avez toute une partie qui consiste à collecter des héros, des armes et du matériel à faire évoluer. Chaque élément, héros ou matériel, a un niveau, une rareté, des bonus individuels. Autrement dit, vous n’avez pas fini de fouiller et ouvrir des coffres pour obtenir l’équipe de héros légendaires équipée d’armes toutes aussi mythiques tout en trouvant les meilleurs éléments pour former les équipes de soutien de la base. Une grosse part de gestion des personnes et du matériel pour progresser.

   

Enfin, vous avez les parties d’action, en première ou troisième personne  suivant votre choix. Vous vous retrouvez dans une zone de taille moyenne, en forêt ou en ville, comme les cartes de jeu de combat. Vous allez devoir l’explorer pour trouver les éléments dont vous avez besoins pour vos quêtes, ramasser les trois ressources nécessaires pour construire votre propre base en détruisant à peu près tout le décor et surtout trouver et défendre l’objectif principal de la carte. Explorer, récolter, construire vos défenses et combattre les vagues de zombis qui se jettent sur vous.

   

Pour cette partie du jeu, qui dure en général une bonne demi-heure, vous choisissez un des héros que vous avez gagné, ou l’un des héros de base, sachant qu’il y a 4 grandes familles : les soldats spécialistes des fusils d’assaut et armes lourdes, les ninjas plus mobiles et corps à corps, les constructeurs qui bâtissent rapidement et défendent au contact, et les explorateurs qui récoltent et fouillent mieux que personne. Vous aurez compris qu’au bout d’un moment, un groupe équilibré sera nécessaire pour vous sortir des situations.

   

Les parties d’action se jouent de 1 à 4 joueurs, le serveur se chargeant de vous trouver des coéquipiers si vous n’êtes pas avec un groupe d’amis. Il y a un système de discussion et le micro sera utile pour se coordonner à plus haut niveau.

   

Maintenant que nous avons vu les grandes lignes du jeu, voyons ce qu’il nous propose en terme d’accessibilité… et déjà on peut noter que même si le jeu comprend des ninjas avec des jambes bioniques, il ne prévoit aucune option dédiée à l’accessibilité. Espérons donc qu’il a été bien pensé en la matière dès le départ.

 

 

audio

 Si j’ai un handicap visuel ?

1 - vue

Fortnite est un jeu très riche en couleurs et donc assez contrasté avec une majorité de tons dans les violets quand l’orage éclate.

De plus, les couleurs utilisées pour l’interface n’utilisent que peu le rouge ou le vert, ou alors avec un symbole à côté pour différencier. Les daltoniens devraient pouvoir se repérer malgré une absence d’options dédiées.

Le jeu, nous le disions, est très coloré et il a une identité très cartoon dans le style dessin animé. Du coup, les éléments sont différenciés et repérables. On confond rarement les éléments en jeu.

   

Par contre, vous pouvez le voir, l’interface est très complète et change suivant votre arme par exemple. Si vous êtes en combat ou en prospection, les icônes en bas à droite changent. Comme il y a beaucoup d’informations, les éléments sont assez petits, notamment la mini carte qui est plus un radar. Sur certains écrans comme les talents, les points sont très petits et donc difficiles à atteindre. Le reste de l’interface de gestion est relativement grande et facile à utiliser.

Et comme cette interface n’est pas réglable en taille, cela peut poser problème avec une vision limitée.

C’est la même réflexion concernant les sous-titres qui ne sont pas en majuscule, ne sont pas réglables en taille et assez petit pour laisser la place au reste de l’interface.

De bonnes choses donc, le jeu devrait être utilisable dans la majorité des cas, mais peu adapté, surtout en terme d’interface, pour les troubles visuels les plus importants.

 

 

audio

 Si j’ai un handicap auditif ?

1 - sourd

 

 

Disons le de suite, beaucoup de choses sont visuelles, que vous tiriez, preniez un coup qui touche votre bouclier ou votre vie, tout est représenté par un effet visuel.

Il vous faudra avoir un regard constant sur votre radar, mais que ce soit par un message écrit, par des indications sur la position de la futur zone d’apparition des monstres… il y a moyen de repérer ce qu’il se passe en jeu.

Par contre, nous le disions au dessus, les sous-titres sont bien présents, mais non réglables en taille ou en vitesse de lecture et mentionnent pas d’informations environnementales comme les bruits, les humeurs…

Il se passe vite des tonnes de choses à l’écran en pleine invasion, c’est peut être un peut dur à suivre.

Notez que dans les phases de discussion de l’aventure, un portrait de la personne qui parle apparaît en haut à droite. Pratique pour savoir qui est concerné. Mais ce n’est pas général.

Il me semble difficile de jouer sans audio, ne serait ce que parce que pour se coordonner en équipe, le micro devient vite très utile pour discuter avec ses coéquipiers.

Il existe bien un chat de discussion, général ou équipe, mais si comme nous vous êtes sur console, vu le total manque d’ergonomie de l’écriture à la manette, c’est quasi inutilisable.

Il y a bien des pings pour donner des informations rapides à vos coéquipiers, ils apparaissent sur le radar, mais en combat ce dernier est vite saturé.

 

audio

Si j’ai un handicap mental ?

1 - mental

 

Dans la plupart des jeux, le menu est le point faible pour nos amis non lecteurs. Et bien pour Fortnite… c’est aussi en partie le cas, mais la bonne nouvelle c’est que c’est en partie !

En effet, le jeu est très graphique, il y a des icônes ou des images sur la plupart des éléments : étoiles pour le niveau, scores d’efficacité, couleurs pour la rareté valables pour tous les éléments, des menus avec des images très représentatives, des mini vidéos dans certaines descriptions… donc pas mal de choses compréhensibles sans lire.

   

Le jeu est en doublé en français, même s’il traîne encore quelques passages en anglais dans la version beta que nous avons testé. C’est donc possible de suivre l’histoire et de jouer sans lire les textes. On s’y retrouve assez facilement.

Le second point essentiel, c’est la facilité à maîtriser le jeu. Pour ça il faut qu’on vous explique clairement quoi faire, qu’on laisse le temps de s’entraîner avant de jouer vraiment et qu’on vous rappelle en jeu où aller pour ne pas trop se disperser.

Et bien sur ces points Fortnite est en demi-teinte. En effet, il n’est pas possible de s’entraîner avant de commencer. La phase d’apprentissage est longue et très bien étalée, ce qui vient palier à l’absence de niveaux de difficulté. Vous allez donc apprendre point par point chaque élément. Mais tout n’est expliqué qu’une fois et comme c’est un compte, on ne peut pas passer les phases compliquées ou de « recommencer », même si tout est fait pour que vous ne pouviez pas faire d’erreur irréparable au début.

Le tout début vous explique très bien ce qu’il faut faire dans la phase d’action, avec des vidéos sans écrit ce qui est une excellente idée, dommage qu’il n’y ait pas que ça et que la majorité reste avec des indications écrites. On vous dit comment construire, comment collecter des ressources, comment vous repérer…

  

Malheureusement, le même souci de vous expliquer les choses n’est pas fait avec la partie de gestion. Les quêtes vous obligent à utiliser les éléments clé les uns après les autres, comme faire évoluer un objet, un personnage, mettre des survivants dans votre base… mais cet apprentissage est écrit la plupart du temps et incomplet sur plusieurs points. Je me demande encore à quoi serve ces survivants dans la base : ils boostent quoi ? a priori ça augmente votre niveau de base et donc de commandant, mais pour le reste….

Un tutoriel simple qui vous explique la gestion en 10 minutes comme cela est fait avec la première mission qui vous explique toutes les étapes d’action, ce serait un véritable plus pour tous.

 

Un avantage du jeu en équipe, c’est que si vous avez plus de mal sur certains points, comme organiser une défense efficace alors que vous êtes un pro du combat, vous pouvez le laisser aux amis et attendre que tout explose pour venir faire parler la poudre ! Le problème de l’aspect ‘jeu en ligne », c’est qu’il vaut mieux avoir vos amis avec vous pour jouer pour éviter d’avoir des équipiers au hasard avec qui vous aurez peut être du mal à communiquer.

Dans les phases d’invasion, il faut pouvoir réagir vite et il n’est pas possible de mettre en pause ou de ralentir le jeu pour mieux voir ce qui se passe. Le seul moyen de vous en sortir si vous avez des problèmes de concentration est de ne pas faire les mission seul, de jouer en groupe et de vous concentrer sur une zone en laissant le reste à vos équipiers.

 

audio

Si j’ai un handicap moteur ?

 

L’essentiel quand on a des difficultés motrices c’est de pouvoir adapter le jeu à ses besoins. Il faut donc beaucoup de flexibilité ou une prise en main simple avec peu de touches.

  

Et malheureusement, Fortnite est un problème à ce niveau. En effet, le jeu est tellement complet en mécanismes différents qu’il nécessite de nombreuses touches et toutes servent comme vous pouvez le voir ci dessus, et ça change suivant votre mode de jeu : en gestion, en prospection ou en combat, les touches changent d’utilisation.

Ce ne serait pas un problème s’il était possible de réattribuer tout ça pour mettre les actions peu utilisées sur les touches qui sont peu accessibles pour vous. Mais Fortnite, du moins dans sa version Xbox que nous testons, ne le permet pas et il n’y a pas de profils spécifiques de type jeu à une main.

Il n’y a pas d’options d’accessibilité utiles comme l’aide à la visée ou la caméra liée au déplacement pour n’avoir qu’un stick, donc pas d’amélioration possible. Vous pouvez tout de même régler la sensibilité des sticks à votre convenance. Ce sera important, car en phase de combat il vous faudra de la précision pour viser et bouger dans tous les sens pour éviter les projectiles.

Notons tout de même qu’en dehors de changer éventuellement d’arme en combat, trois mémorisées, il n’y a pas de combinaisons de touches, de combos… si vous vous êtes bien préparer en fabriquant assez de munitions, vous pouvez à la limite faire tout un combat avec juste la gâchette droite pour tirer, le A pour sauter et les sticks pour vous déplacer. De façon ponctuelle, vous aurez des compétences supplémentaires sur le pavé gauche de la manette.

Autre point négatif non compensé par une aide, il s’agit des phases d’action puisqu’il faut matraquer la gâchette pour tirer ou frapper. Cela peut être fatigant, voire impossible, pour certains.

 

audio

Notre avis

 

Fortnite est donc un jeu inclassable qui mélange plein de styles et ne peut donc pas être mis dans une case. Il y a de la gestion, de la stratégie, de la construction à la « tower défense », du coopératif sur des cartes courtes…bref de tout. C’est très bien, ça donne un jeu qui ne lasse pas par sa répétition, mais ça a des conséquences gênantes pour des personnes en situation de handicap :

  • ça vous oblige à maîtriser de nombreux mécanismes différents et donc plus d’entraînement pour ceux qui en ont besoin. La difficulté très progressive vient un peu compenser le manque de tutoriel et de base d’information hors jeu.
  • ça donne des écrans chargés en informations et donc moins lisibles
  • il y a des phases d’action avec des vagues de monstres qui vous submergent donc il faut être réactif
  • Toutes les touches sont utilisées, même si pas toutes en même temps, donc il faut une bonne motricité

Et même si par rapport à d’autres il a été relativement bien pensé, il a peu de solutions d’adaptation pour compenser ces difficultés.

C’est donc un bon jeu, suffisamment varié pour que chacun y trouve son compte. Ceux qui aiment les gros défis devront patienter une bonne vingtaine de niveaux avant d’avoir de vrais challenges, mais ça permet de bien le prendre en main pour les autres.

Nous n’en avons pas particulièrement parlé, mais un point sympathique est son univers très fun dans l’approche zombi : c’est bourré d’humour jusque dans les noms comme les « Pics Hardis » pour « Picardie » et toutes les zones qui sont des noms de villes et régions autour de Paris… c’est très fun, on aime ou on aime pas !

C’était notre premier test plus orienté accessibilité par rapport aux précédents, dîtes nous ce que vous en pensez, si c’est plus utiles, s’il faut changer des choses… bref, dîtes nous tout !!

 

 

Review Scores

5
  • Visuel - 6
  • Auditif - 5
  • Cognitif - 5
  • Mobilité - 4

One thought on “Fortnite by Cad

  1. Magie de l’internet, l’article est remonté par ricochets de notre twitter @Blog_Game_Lover jusqu’à la personne en charge des interfaces chez Epic Games. Il est donc en de très bonnes mains ! A suivre…

Votre avis nous intéresse ! Quelles difficultés avez-vous rencontré avec ce jeu, ou d'autres ?