le jeu vidéo autrement

Gears of War 4

audio

Vous l’aurez deviné à notre liste de tests, l’équipe apprécie particulièrement le style action / aventure. Après notre séance karaoké, retour aux fondamentaux !

 Editeur  Microsoft Studios
 Développeur The Coalition
 Type Action / TPS
 Date de sortie 11 Octobre 2016
 Classification 18 ans et plus

Gears Of War est une série culte devenue exclusive à Xbox. Créée en 2006, ses deux épisodes suivants sont sortis en 2008 et 2011. Ce devait être une trilogie, mais devant son succès, Microsoft a racheté la licence pour poursuivre l’histoire, 25 ans plus tard, en suivant les aventures de James Dominic « JD » Fenix, le fils de Marc Fenix, héros de la trilogie initiale.

C’est The Coalition, filiale de Microsoft studios, qui s’est donc attelé à cette suite attendue. On garde les bases puisque le jeu reste un TPS, c’est à dire un jeu de tir à la troisième personne par opposition au FPS où vous ne voyez pas le personnage, vous l’incarnez et voyez par ses yeux. C’est important pour nous, car en TPS la caméra est moins sensible et plus contrôlable puisque placée derrière le personnage avec un grand angle.

 Voyons ce que cette suite nous propose, sachant que nous découvrons la licence avec ce titre, n’ayant pas joué à la trilogie originale. N’hésitez pas à partager votre expérience de jeu sur le forum !

 

audio

L’interface

  

Un démarrage classique, avec écran de lancement qui permet le choix du profil de jeu et l’arrivée sur un menu sans icônes en dehors de la marque pour vous indiquer un nouveau contenu, que ce soit dans votre inventaire ou le marché, mais si vous ne jouez par en ligne, cela vous sera peu utile.

Le menu fonctionne en sous-menus, tous écrits, pour choisir vos éléments.

Nous démarrons comme d’habitude en fouillant dans les options :

  • Les options de jeu servent surtout à régler la messagerie en mode multijoueur,
  • les options vidéo ne servent qu’à régler le contraste pour adapter à votre vue,

  • le menu audio cache le réglage du son et des sous-titres, utile donc pour les personnes avec des problèmes d’audition

   

  • le menu manette est assez riche et fin dans ses réglages par rapport à de nombreux jeux. En effet, on retrouve tout ce qui touche à la sensibilité comme d’habitude, mais la configuration des touches est bien plus précise avec des changements des sticks, des touches…. On note surtout un mode « latéraliser gâchette » qui est particulièrement bien si vous jouer avec une main : viser, tirer, recharger… tout se fait avec les touches et la partie droite de la manette.

  • Vous pouvez filtrer sang et discours grossier avant d’arriver au menu d’accessibilité – qui ne l’est pas vu sa place, mais passons. Malheureusement, il est bien maigre avec uniquement le mode daltonien. Heureusement que certaines aides sont disséminées dans les autres menus.

Une fois le jeu réglé à votre goût, il ne vous reste plus qu’à lancer la campagne… choisir le mode solo ou coopératif… choisir le niveau de difficulté, calé de base sur le plus facile « recrue »… choisir le lieu de sauvegarde et ENFIN lancer le jeu. C’est découpé en choix logiques, mais la route est longue et l’accompagnement certainement nécessaire pour certains d’entre vous.

Comme d’habitude, je passe volontairement sur toute la partie du menu qui concerne le jeu en ligne puisque peu d’entre vous vous y aventurerez, car il est difficile de se mesurer à des joueurs valides. Nous ne l’avons d’ailleurs pas testé.

Mais vous pourrez personnaliser vos héros à de nombreux niveaux : tenue, apparence d’arme, blason, missions de combat (primes), compétences… de quoi rendre unique chaque partie sur les différentes cartes, que vous jouiez la horde ou les humains. Chaque mois le jeu s’étoffe à ce niveau pour maintenir l’intérêt pour les joueurs. Mais pour obtenir tous ces variations, il faudra gagner des pièces en jeu ou mettre la main au porte monnaie pour acheter des packs plus ou moins rares. De nos jours, les micro transactions sont partout, alors attention où vous cliquez !

 

audio

La jouabilité

 

Nous voici donc dans le mode solo pour vivre notre aventure sur mesure une fois tous les réglages faits.

Notez qu’il est possible de jouer avec un ami, en ligne, aléatoire, mais surtout en local ! A l’air du tout connecté, c’est devenu rare de pouvoir jouer à deux chez soi…

Sinon, on retrouve les grands classiques du jeu d’action aventure : le début du jeu, scénarisé, vous sert de tutoriel pour apprendre les différentes touches et mouvements. Quand une nouvelle action est nécessaire, une fenêtre s’ouvre avec le texte d’explication intégrant les formes des touches, mais pas leur couleur.

   

 

Vous devrez choisir l’arme la plus adaptée à la situation, portée courte ou longue, dégât de zone ou individuel, grenades… en jeu vous trouverez des armes de toutes sortes, des matrices pour en fabriquer… apprenez à les connaîtres.

Vos munitions ne sont pas illimitées, vous devrez fouiller en chemin pour trouver des munitions. Alors gardez un oeil sur vos stocks, c’est indiqué en haut à droite et c’est même tout ce qui s’affiche. Une interface minimaliste donc. Les couvertures, nombreuses, permettent de se poser pour analyser les solutions, c’est apprécié si besoin de prendre des repères avant d’agir.

   

Cependant, lorsque vous approchez d’un objet avec lequel interagir, comme un mur par dessus lequel sauter, se cacher ou comme ci-dessus poser une bombe. Comme ce n’est pas indiqué visuellement constamment, il vous faudra utiliser le focus, une vision grisée qui met en avant les objectifs, vos alliés, ennemis… les éléments essentiels. La commande n’est pas rappelé à l’écran donc apprenez la par cœur, se serait dommage de se perdre. Rassurez-vous, même sans, ce n’est pas un monde ouvert, donc suivez le mouvement, ce n’est pas un couloir, mais presque !

Passé le temps d’apprentissage, la prise en main est assez simple et la difficulté du jeu peu être adaptée donc la progression est correcte.

audio

Les graphismes

   

Le jeu, une exclusivité Xbox One, se doit d’être au top pour attirer sur la machine et les graphismes sont particulièrement bien travaillés, surtout les visages et expressions des personnages. 

On a apprécié, c’est beau, fluide et des chargements raisonnables quand il y en a. Et tout est fait pour être impressionnant, les tempêtes et certaines créatures notamment.

Nous n’avons pas mis les pieds sur les modes en lignes, mais le gros effort de personnalisation des personnages se fait dans ces modes : skins de personnage, d’armes… on peut donner une apparence très sympa aux personnages.

 

audio

L’ambiance sonore

C’est… comment dire… explosif, guerre oblige ! Avec le home cinéma, ça explose  de partout et on en prend plein les oreilles en plus des yeux.

La musique du jeux appuie bien l’ambiance, digne d’un film

Le doublage de voix, en français, est très bon avec possibilité de sous-titres, donc il y en a pour tous.

 

audio

Notre avis

Un bon titre en soit pour les fans du genre ! 

Il est beau, musclé et très dynamique. La progression n’est pas trop rapide et l’histoire nous met dans la peau d’un personnage qui découvre les choses. Ca aide pour intégrer l’histoire.

En terme d’accessibilité, on apprécie l’effort fait sur l’adaptation des touches pour les personnes ayant un problème moteur.

Il manque un mode d’entraînement libre pour se préparer à la bataille, un tutoriel répétable pour intégrer les mécanismes et certaines phases de combat longues vont mettre votre concentration à rude épreuve. Heureusement, le niveau de difficulté adaptable permet de mettre le défi à sa portée.

N’hésitez pas à nous partager votre propre expérience sur le forum pour enrichir l’article !

 

audio

Et si j’ai un handicap visuel ?

1 - vue

 

Le viseur est un peu petit, quelque soit l’arme, pour nos testeurs ayant des difficultés de vision.

Le mode focus permet de bien voir les objectifs qui ressortent en blanc sur gris. Pensez à faire jouer le contraste dans l’option vidéo pour améliorer la visibilité à votre vue.

 

audio

Et si j’ai un handicap auditif ?

1 - sourd

Les sous-titres sont présent sur ce jeu doublé en français et toutes les aides sont écrites, donc accessibles. Notre testeur appareillé n’a pas remarqué de difficultés  à ce sujet.

 

audio

Et si j’ai un handicap mental ?

1 - mental

C’est plus difficile : pas de mode d’entraînement pour apprendre, des menus et des aides toutes écrites sans version audio et des phases de jeu qui demande de la concentration… en fonction de votre degré de handicap, vous aurez certainement besoin d’accompagnement pour bien régler les options du jeu et en apprendre les mécanismes.

Il existe un mode  « facile » pour un jeu adapté aux besoins et le système de couverture vous donne un peu de temps pour analyser ce qui se passe à l’écran.

L’interface minimaliste aide à la concentration, mais manque tout de même de repères pour ceux qui ont besoin d’être aiguillés.

 

audio

Et si j’ai un handicap moteur ?

Notre testeur a des troubles moteurs pour son côté gauche, mais la latéralisation de la manette rend le jeu plus simple puisqu’il peut mettre toutes les actions importantes, visée, tir… sur les boutons droits de la manette.

 

Interface 7
Gameplay 8
Graphisme 9
Ambiance sonore 9
Note globale 8