Test accessibilité de F1 2018 by AlexTheGamer

audio

Bon, soyons clair, l’été n’aura pas été productif côté tests ! Entre vacances des uns et des autres, temps disponible restreint, j’ai pris énormément de retard en rédaction. On a eu plein de choses pourtant durant l’été. Je vous l’expliquais au début du mois. Mais on va essayer d’y remédier. Et vu ce que la fin d’année nous réserve, ce ne sont pas les jeux qui vont manquer !

Et puis ce test est l’occasion de vous présenter le nouveau membre de la team, AlexTheGamer. En effet, Alex est spécialiste des jeux de course et de Simracing. Alors qui d’autre solliciter pour tester ce F1 2018, la dernière simulation de course. Alors je lui laisse la parole :

 Editeur   Koch Media
 Développeur   Codemasters
 Type   Course  
 Date de sortie   24 Août 2018
 Classification   3 ans et plus

Comme chaque année Codemasters nous propose depuis 2009 le jeu officiel du Championnat du Monde de Formule 1. En cette fin août, il est temps de se faire un avis sur le dernier opus de la série, disponible depuis le 24 août 2018 sur PC, PS4 et XBOX ONE.

Avant de commencer le test, je tiens à préciser que je joue au volant et sur PC à la base, mais pour donner un avis propre et sensé pour monsieur tout le monde j’ai remis la main sur une version console et j’ai repris pour vous et non sans mal une manette et j’ai réactivé les aides pour me poser la question suivante : F1 2018 est-il accessible aux différentes personnes en situation de handicap ?   

Tout d’abord pour ce qui est des menus, on retrouve la même interface depuis le 2016. Elle reste simple et clair.

Passons à un point très important, l’IA. Effectivement le niveau de difficulté, depuis F1 2017, n’est pas comme un FIFA avec une difficulté appelée « semi-pro » par exemple. Ici, l’IA s’exprime sous forme de pourcentage de 0 (très facile) à 110 (as du volant) ce qui est très positif, car selon les difficultés de chacun vous pouvez la jauger en fonction de votre handicap ou tout simplement votre niveau pour que vous preniez un minimum de plaisir sans vous prendre la tête !

En ce qui concerne les aides, c’est comme dans la plupart des jeux. Si vous avez du mal à freiner manuellement par exemple, le jeu est capable de le gérer pour vous automatiquement. Mais pas seulement ! En effet depuis F1 2013, il y a plusieurs niveaux d’assistance au freinage : « désactivé » là c’est à vous de freiner tout seul, « inférieur » cela permet que le jeu commence le freinage et à vous de le terminer, idem pour les niveaux « intermédiaire » et enfin « supérieur » où le jeu gère le freinage du début à la fin.

Depuis le 2016 on peut soit faire les départs en manuel, soit le faire automatiquement à la fin des 5 feux.

On peut depuis cette année gérer ou non l’ERS qui est une batterie qui délivre la puissance du moteur V6 de formule 1.

 

audio

 Si j’ai un handicap moteur ?

  7 / 10  

 

Pour ce qui est de l’attribution des touches F1 et l’un des rares jeux de courses qui nous laisse choisir à quelle fonction on veut que la touche serve et on peut mettre n’importe quelle touche : par exemple A pour accélérer et X pour freiner.

   

Vous pouvez prendre plaisir grâce au bon nombre d’assistance disponible, mais je parle surtout de l’aspect de précision et de l’effort de concentration qu’il faut fournir selon le degré de handicap.

Le reste de l’équipe a également testé le jeu.

En effet, les aides au freinage, à la trajectoire et le fait de réattribuer les touches sont particulièrement utile. On peut très finement régler les contrôles, zone morte, direction, sensibilité… autant d’élément qui permettront de jouer dans de bonnes conditions malgré des difficultés physiques.

Cela reste cependant un jeu réaliste, pas arcade. Il demande concentration et appui constant sur l’accélérateur. C’est qu’il faut les tenir les plus de 50 tours de circuits !

 

audio

 Si j’ai un handicap auditif ?

 7/10  

1 - sourd

Si le son contribue beaucoup à l’ambiance, il n’est pas essentiel au jeu. On a toutes les informations à l’écran et avec les différentes aides, on peut palier aux besoins. 

   

Une alerte par vibration quand un adversaire approche serait un plus. Mais les adversaires sont représentés par des flèches pour vous prévenir d’une proximité plus ou moins dangereuse.

Comme le dit Alex : « pour le handicap auditif, il y a même des sous titres pour comprendre ce que dit l’ingénieur. » mais on notera qu’ils sont assez petits, même si sur fond noir pour bien les voir.

     

 

 

audio

Si j’ai un handicap visuel ?

 6/10  

  1 - vue

Point de vue visuel, il y a des choses bien. En effet il y a ce qu’on appelle la trajectoire dynamique qui permet de savoir ou freiner graphiquement. Esthétiquement c’est beau, agréable, et un grand pas a été fait grâce aux jeux de lumière. La carte du circuit a également été modifiée et des ronds de couleur  permettent de reconnaître les écuries. Le joueur que vous incarnez est sous forme de triangle.

   

Conclusion : 8/10 En effet les couleurs sont énormément fine, agréable, la trajectoire dynamique seule je trouve.

   

Quand on n’est pas fan de F1, mais qu’on veut jouer en tant que joueur casusal, il y a beaucoup trop d’infos à l’écran et on a de quoi s’y perdre, sinon aucun problème particulier.

Quant au reste de l’équipe, elle a pointé qu’il n’est pas possible de changer les couleurs de la mini carte en cas de daltonisme, surtout que rouge et vert sont assez utilisés. Ensuite, notez que les sous-titres assez petits sont sur fond noir pour mieux les lire sans pouvoir les personnaliser. On a donc baissé un peu l’estimation d’Alex en raison des ces quelques points.

 

audio

Si j’ai un handicap mental ?

 6/10  

 1 - mental

 

   

Le jeu a pas mal de bon point pour les personnes en situation de handicap mental ou invisible. En commençant par le côté visuel.

Encore beaucoup de choses sont écrites, mais plusieurs menus utilisent des images ou des icônes pour mieux en saisir le sens. 

   

Par exemple, vous pouvez avoir des informations par l’ingénieur durant la course. Il parle donc c’est parfait. Mais il faudra apprendre l’ordre des questions du menu si on ne lit pas.

 

Mais ce qui a frappé l’équipe, c’est que malgré les aides le jeu reste assez exigeant. En effet, la conduite est très réaliste. Notez aussi qu’il peut y avoir des dégâts sur le véhicule. Enfin, comme la formule 1 a des règles pour dépasser, ne pas couper les trajectoires, cela complique encore. Et tout ça est activé de base et a compliqué la vie de tout le monde. Ce n’est qu’en fin de test que nous avons remarqué par hasard qu’on peut tout désactiver. Ce n’était pas dans le menu d’aide de départ, mais dans celui de la course.

Donc plein de bonne chose une fois qu’on les a trouvées. D’ailleurs, on peut même désactiver tout ce qui est à l’écran et automatiser le tout. Comme ça plus que la conduite pour aider à la concentration. Mais pas assez d’accompagnement pour trouver les aides.

Chosir « Débutant » en conduite vous met toute les aides techniques. Dommage que ça ne désactive pas les règles et les dégâts également.

On aurait également aimé un cours sur l’utilisation des options. Il faudrait aussi une explication sur les règles de championnat. Des choses sûrement évidentes pour un fan de formule.

 

audio

Notre avis

Nous remercions donc Alex pour son point de vue sur ce F1 2018. Comme lui, nous pensons que « Un bon nombre de réglages est disponible dans tout le jeu et rien que pour ça on peut leur dire chapeau ».

En effet, si vous prenez le temps de régler le jeu et de fouiller dans les options, vous trouverez forcément de quoi vous aider ! Aides à la conduite, niveau de difficulté réglable, réorganisation des touches, sous-titres, menus visuels pour la plupart…

Preuve encore que les jeux de sports sont les plus accessibles !

 

Review Scores

6.5
  • moteur - 7
  • auditif - 7
  • visuel - 6
  • cognitif - 6

Votre avis nous intéresse ! Quelles difficultés avez-vous rencontré avec ce jeu, ou d'autres ?