le jeu vidéo autrement

Preview : Final Fantasy XV

audio

 

Toujours aussi imposant, le stand Square Enix laissait la part belle à Final Fantasy 15 dont il venait d’annoncer le passage en version gold, c’est à dire définitive et prête à sortir. Nous l’avons testé comme un début de partie.

img_20161028_145724

Les fans de la série final fantasy le savent, c’est un jeu d’aventure où l’histoire a une grande importance. Le jeu commence donc par une longue vidéo qui met en place l’histoire. Le roi envoie son fils se marier dans un pays voisin et le confie à ses amis. Le prince n’est pas d’accord, mais obéit au roi.

ffxv-2

L’histoire commence ainsi, mais si vous voulez mieux comprendre, je vous invite à regarder le film en animé « Kingslaive » qui explique pourquoi le roi éloigne ainsi son fils. Concernant le film, on est pas au niveau du « Final Fantasy : les créatures de l’esprit » d’il y a quelques années, dans la qualité de la construction, mais il est reste agréable à regarder et le photo réalisme de certains personnages est excellent.

C’est un monde où se côtoient magie et technologie, où vous roulez en voiture de luxe, mais vous battez avec des armes d’énergie qui vous permettent de vous téléporter. Le jeu d’aventure tient plus du jeu de rôle que du jeu d’action : compétences à améliorer, objets à ramasser pour fabriquer, équipe de joueurs que vous gérez, intrigue développée dans de très belle cinématique. Les fans retrouveront toutes les bases (pas vu de jeu de carte et materia, mais les chocobos sont mentionnés) et les nouveaux venus découvriront un univers atypique.

 

Après une cinématique nous amenant à laisser notre véhicule dans un garage sans un sou en poche : il va donc falloir remplir quelques tâches pour obtenir de quoi réparer : chasse aux monstres, recherche de personne… quelques quêtes rémunérées pour avoir de quoi manger et surtout apprendre à combattre, à utiliser la carte… les bases du jeu.

ffxv-3  ffxv-4

le gameplay a l’air assez exigent entre la gestion de magie, le combat dynamique du XIII-3 encore plus poussé, voire difficilement lisible, ou la gestion de matériel, la fabrication, les bonus donnés par la nourriture ou l. Il risque d’être difficile à aborder pour une partie de nos lecteurs entre le nombre de touches utilisées ou la complexité du jeu, mais nous verrons les options d’accessibilité si nous avons l’occasion de mettre la main dessus. 

Bons points :

  • il y a tout de même de nombreux éléments représentés par des icônes clairs quant à leur sens. Utile pour les non lecteurs. Mais il reste beaucoup d’écrit
  • les combats utilisent quelques boutons, pas mal de choses sont automatisées (une touche pour attaquer, une parer toutes les attaques physiques…)
  • Une première dans la série, le jeu est entièrement doublé en français ! Les non lecteurs pourront suivre l’histoire.

Reste maintenant à voir s’il tient les promesses du monde ouvert et essuie les déceptions du XIIIe épisode. Enfin sa première partie qui était très linéaire, mais Square Enix s’était rattrapé sur le 3ème volet. En tout cas, la taille impressionnante de la carte et la promesse d’une très longue durée de vie donnent de bons signaux.

Côté visuel, c’est magnifique ! 

ffxv-6

Voici une vidéo de www.jeuxvideo.com pour vous faire une idée.

 

La sortie est prévue pour ce 29 novembre sur PS4 et Xbox One et nous espérons bien mettre la main dessus pour vous en dire plus !

 

 

One Response so far.

Poster une réponse